03/01/2020
 
 

Almost there

cartographie d'avancement
Chers lecteurs,
 
Que dire de leur avancée sinon que l’équipage rame dure. Le vent s’est éclipsé, mais avec la Guadeloupe à environ 5 jours, ils donnent tout sans se soucier de l’usure pour pouvoir atteindre leur but au plus vite. Il fait maintenant beau et chaud et les conditions de rame sont difficiles, puisque le vent ne dépasse pas les 5 nœuds et les vagues sont revenues au niveau de vaguelettes. Aujourd’hui encore ils sont parvenus à enchainer 60 miles nautiques en une journée ce qui est un score très surprenant. Ils ressentent beaucoup de fatigue mais savent que leur traversée est dans la dernière ligne droite. Ils l’entament en égrainant les dernières fois. Dernière en date : dernier snack pack et par conséquent dernier troc de gourmandises.
 
Ils ont eu à nouveau de la visite d’un gros poisson. Mais cette fois ci ils sont quasiment surs d’eux : il s’agit d’un espadon, et ils auraient même une capture go pro pour le prouver ! Les dernières surprises sont moins drôles : ils sont maintenant entourés d’algues de Sargasses. Cela a commencé par de longs rubans, à présent cela ressemble davantage à de grandes nappes. Le seul avantage d'une telle rencontre en mer, c'est que ce microcosme est vivant, il ne dégage donc aucune odeur nauséabonde. Ce ne sera plus le cas lorsqu'il s'échouera sur les plages et que les algues se putréfieront. Espérons que toutes ces Sargasses n'iront pas s'échouer sur les belles plages de Guadeloupe.
Sur place, quelques amis et membres de la famille s’affairent pour leur arrivée. Elle est pour l’instant prévue entre mardi soir (heure locale) et mercredi matin tôt. Ce n’est pas le créneau le plus optimal, mais les journées faisant 24 heures, il y a une chance sur deux que ce soit dans ce créneau, n’est-ce pas ?
 
Dimanche devrait donc être la dernière newsletter, sur la suite nous vous recommandons de rester connectés au facebook pour l’ensemble des infos sur l’arrivée et un suivi pas à pas. Nous aurons (nous l’espérons) également les moyens de faire dès l’approche de l’ile de la Désirade un facebook live depuis un bateau accompagnateur et nous sommes surs que nos rameurs sauront par la suite partager ce moment directement avec vous et reprendre la main de la communication pour vous faire part de leur vision de leur aventure, de l’après traversée et des news de leur arrivée. Pour l’auteur des newsletters, dimanche devrait donc être également une dernière fois !
 
Cet encart explicatif sera repris newsletters suivantes :
 
A partir de maintenant, vous trouverez suite à cette newsletter deux images. La première est une vision plus détaillée de l’approche de la Guadeloupe. La deuxième met en exergue les points importants de la zone d’arrivée.
 
Sur la première en bleu pointillé vous retrouvez le chemin à parcourir et en jaune pointillé la limite de visibilité à partir de laquelle notre équipage verra la terre et commencera à naviguer à vue. Pour l’approche, nous pouvons vous dire qu’ils devraient passer entre la Désirade qu’ils devraient apercevoir avant la nuit tombante mardi et l’ile de Petite Terre qu’ils apercevront soit de jour soit grâce à son phare. C’est à ce moment qu’ils devraient être assaillis par l’odeur incroyable de la Terre. L’auteur des newsletters ayant eu la chance d’être en mer souvent, il peut vous assurer que l’approche de la Grande terre après plusieurs jours en mer attaque les narines. Pour lui, la Grande terre a une odeur de mélasse (si ça fait sens), vous pourrez demander aux marins leur avis à leur arrivée.
 
Ils longeront ensuite la côte Sud de la Grande Terre, passant devant les communes de plus en plus illuminées de Saint François, Sainte Anne (bien connues des touristes) pour enfin apercevoir, lorsqu’ils seront au large de Petit Havre, le contour de l’ilet du Gosier. Tout le long, ils auront eu les yeux sur le phare de l’ilet du Gosier dont le flash rouge sera un repère. Selon les conditions de mer ils contourneront l’ilet soit par l’intérieur soit par l’extérieur en faisant bien attention aux hauts fonds et toucheront terre par leur dérive sur le coté Ouest de l’ilet, à quelques mètres de la plage. Ce moment arrétera le chronomètre et clôturera leur traversée. Selon l’heure et la présence de la famille, ils attendront ou iront droit vers la plage du gosier pour pouvoir saluer tout le monde. Ensuite, le bateau sera convoyé à la marina du Gosier un peu plus loin, où il restera le temps de trouver un point de mise en cale sèche. Nous vous tiendrons informé sur facebook des conditions vous permettant de les croiser si vous nous suivez de la Guadeloupe.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Capture 2311 2135
 

Un petit message pour l'équipage

N'hésite pas à poser tes questions et encourager nos aventuriers
Lionel a dit il y a 13 jours
Bravo! patrick t es vraiment le boss de la rame ocean. Je suis tres heureux pour toi et ton equipage évidement .ne rien lacher pour voir l autre rive quoi qu il arrive et faire confiance en sa capacite. Belle leçon de vie ,inspirante j espere qu on se verra pour écouter ton récit. Savoure ton exploit ,vraiment encore bravo
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
 
 

À propos

Association Rame Océan à Nanterre : préparez votre future traversée, réalisez un stage de navigation ou rejoignez notre équipage.
Association loi 1901 • © Rame Océan ou Agence Web Quomodo 2020