30/12/2019
 
 

Smooth operator

cartographie d'avancement
Chers lecteurs,
 
A la publication de la newsletter, il sera probable que notre équipage aura réussi à se rapprocher de 2000 miles de la Guadeloupe, avec près de 500 miles nautiques restants à parcourir (moins de 1 000 km).
 
Ces dernières 48 heures, ils ont su profiter pleinement du retour du vent. Certes, il est venu accompagné de la pluie, mais ce n’est qu’un inconvénient mineur. Il semble d’ailleurs que la pluie et la fraicheur servent bien le bateau puisqu’ils alignent des moyennes plus que satisfaisantes, en considérant qu’ils ont au maximum deux postes de rames actifs par quart.
 
Lorsque nous avions publié la précédente newsletter, l'équipage était en train de passer dans un couloir au ciel étoilé formé par deux murs orageux de part et d'autre du bateau. Une haie d’honneur céleste très impressionnante. Depuis, ils vivent de nombreux grains, la mer a changé de couleur, elle est plus sombre. Les vagues de petite taille ont une période très courte et portent le bateau dans la bonne direction. Les rameurs sont trempés jusqu'aux os aussi bien sur le pont qu'en cabine. Ce n'est pas qu'il pleut dans la cabine, mais l’humidité est très importante à l'intérieur et il arrive que des gouttes de condensation se forment sur le plafond et viennent déranger le sommeil des rameurs.
 
Ouvrir les hublots, outre le risque d’être surpris par une vague traitresse ou une ondée de passage, pose d’autres problèmes. Patrick et Renaud en ont fait l’amère expérience. Profitant d’une accalmie d’une vingtaine de minute, ils ont décidé d’ouvrir le hublot du dessus pour aérer la cabine et sécher le matelas. Rappelons à ce point de l’histoire qu’ils sont à 500 miles des côtes. Hublot ouvert donc, l’humidité commence à peine à s’échapper qu’un oiseau croisant par-là, voit cette parfaite cible de 60 cm de diamètre et parvient sur un seul essai à mettre en plein dans le mille, matelas touché... En termes de probabilité, on peut dire qu’il s’agit d’un véritable alignement désastre. (pour nos lecteurs les plus jeunes, il s’agit là d’un détournement de l’expression bien connue. Nous comprenons bien que de l’expliquer rend le détournement caduc, mais nous devons rédiger pour tous les publics).
 
A la corvée de nettoyage de de matelas près, le moral à bord est excellent grâce au speedo qui a repris de la vigueur. Ils sont plus motivés que jamais après avoir retrouvé une bonne allure qu’ils comptent maintenir jusqu’à la Guadeloupe. Ils ont plusieurs raisons d’être motivés, mais l’une d’entre elles sera de ramer plus vite que la prochaine pétole sur la zone et d’aligner suffisamment de miles dans l’ouest pour y échapper !
 
Un dernier petit point, concernant la précédente newsletter, il semblerait vu une description plus détaillée de l’aileron, que le mammifère non identifié serait un rorqual commun. Ce n’est pas super simon qui l’a identifié, mais on ne doute pas qu’il saura le faire à la prochaine rencontre ! (pour notre part, prochaine newsletter en 2020, un très bon réveillon à tous)
 
2000 miles closer to Guadeloupe, 500 to go. The wind is back, speed is up. But there’s a catch : it’s been raining a lot. Everybody is wet, be it outside (obviously), or inside (thanks to humidity and condensation). Also, the one time they had an opportunity to let some fresh air in the cabin from the top hatch, a bird decided it was a great target to aim for with, you know… Anyways, what were the chances of a bulls eye by a passing bird ? The bed needs cleaning now because of those odds... Despite the bird related bad luck, the team is very happy to get closer and closer at a closing speed and all is well onboard. See you in 2020.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Capture 2311 2135
 

Un petit message pour l'équipage

N'hésite pas à poser tes questions et encourager nos aventuriers
Lionel a dit il y a 13 jours
Bravo! patrick t es vraiment le boss de la rame ocean. Je suis tres heureux pour toi et ton equipage évidement .ne rien lacher pour voir l autre rive quoi qu il arrive et faire confiance en sa capacite. Belle leçon de vie ,inspirante j espere qu on se verra pour écouter ton récit. Savoure ton exploit ,vraiment encore bravo
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
 
 

À propos

Association Rame Océan à Nanterre : préparez votre future traversée, réalisez un stage de navigation ou rejoignez notre équipage.
Association loi 1901 • © Rame Océan ou Agence Web Quomodo 2020