18/12/2019
 
 

Take the long way home

cartographie d'avancement
Chers lecteurs,
 
L'actualité de notre équipage tourne toujours autour du dernier pilote automatique (nous allons l’appeler PA n°4). Dans le milieu de la nuit suivant la dernière newsletter déjà, il y a eu une alerte sur le dysfonctionnement du PA n°4. Ils ont tout de suite été vérifier. Le pilote semblait fonctionner. (la vérification a permis à Paul de se faire asperger par une vague en embuscade). Un peu plus tard dans la nuit, tout le monde a été sur le pont à nouveau car une vague avait frappé le PA et avait cassé la tige de transmission au safran.  La santé du PA a donc mobilisé toutes les attentions. Durant la journée d’hier, ils ont pu réparer la tige grâce à la prévoyance de Patrick qui a semble-t-il embarqué un Bricorama dans les soutes de Rame Océan.
 
Malheureusement, hier tard dans la nuit, nous avons appris une nouvelle panne de PA n°4. Nouvelle particulièrement regrettable car les PA sont d’autant plus importants que le vent et les vagues sont faibles. Un rameur de plus fait toute la différence quand les éléments n’aident pas ! Le roman des PA n’en finissant pas, c’est cette même nuit que malgré des avancées encourageantes, Nicolas a dû se résoudre à abandonner toute tentative de réanimation du PA n°3, qui bien que montrant des signes de mouvement, a été déclaré cliniquement mort. Une cérémonie en son honneur a été faite et il a été respectueusement rangé avec ses compatriotes morts au combat, PA n°1 et PA n°2.
 
Les perspectives n’étaient pas très bonnes. PA n°4 défaillant, ses trois comparses définitivement remisés... C’était sans compter sur la combativité de PA n°4 (et les petits soins de l’équipage, la carte électronique avait des points d’humidité). Aux dernières nouvelles, après séchage, il fonctionne à nouveau, mais continue à être surveillé de près.
 
La bonne nouvelle est que suite à une alerte de la terre, l’équipage a découvert que la boussole de PA n°4 avait une petite dérive, et que le mouvement vers le sud observé ces derniers jours n’était donc pas un positionnement tactique pour éviter la molle qui arrive par le nord mais un décalage du PA. Cela dit, le recalage permettra peut-être de bénéficier de vents un peu légèrement plus soutenus qu’au Nord et n’aura dans tous les cas pas couté beaucoup à notre bateau.
 
Il continue de faire de plus en plus chaud à bord, et la production d’eau quotidienne a été élevée de 30 à 45 litres pour couvrir les besoins de consommation et les micro-douches. Sur les autres nouvelles du bord, les bobos et inconforts continuent à être traités, l’Atlantique continue à se montrer exigeant.
 
Demain, l’équipage fera une conférence téléphonique avec deux classes de 5e du collège Edmond Bambuck du Gosier, pour partager avec les élèves leur aventure et qui sait créer quelques vocations (le Gosier est le point d’arrivée de la traversée, et c’est aussi l’ancien collège de Paul, sa sœur Aude qui a traversé en 2016 et de l’auteur de ces lignes).
 
L’équipage continue de viser les 60 miles nautiques par jour mais avec un vent limité et un rameur en moins lors de l’entretien de n°4, cela devient un peu difficile à tenir, mais encore aujourd’hui ils y sont parvenus. D’ici à la prochaine newsletter, ils seront à moins de 1 000 miles nautiques du Gosier. Nous leur faisons confiance, ils continueront de tout donner jusqu’à l’arrivée.
 
The main news revolve around the automatic pilots (AP). APn°4 is still working but is coughing from time to time and needs a lot of attention. This attention is heightened because despite managing to make AP n°3 move, the team had to resolve itself that they would not manage to make him work. The team also discovered AP n°4 was following the wrong heading and they were going a bit too much to the south. Not really related, but the heat is being felt onboard and daily water production has been upped from 30 to 45 litres. Tomorrow, the team will have a call with college students from Guadeloupe and will be able to share their adventure. They are still trying to hold the 60 nautical mile a day objective, but with waning winds and the AP problems, the team needs to put in a lot of effort to keep the rhythm.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Capture 2311 2135
 

Un petit message pour l'équipage

N'hésite pas à poser tes questions et encourager nos aventuriers
Lionel a dit il y a 13 jours
Bravo! patrick t es vraiment le boss de la rame ocean. Je suis tres heureux pour toi et ton equipage évidement .ne rien lacher pour voir l autre rive quoi qu il arrive et faire confiance en sa capacite. Belle leçon de vie ,inspirante j espere qu on se verra pour écouter ton récit. Savoure ton exploit ,vraiment encore bravo
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
 
 

À propos

Association Rame Océan à Nanterre : préparez votre future traversée, réalisez un stage de navigation ou rejoignez notre équipage.
Association loi 1901 • © Rame Océan ou Agence Web Quomodo 2020