12/12/2019
 
 

I can see clearly now (the rain is gone)

cartographie d'avancement
Chers lecteurs,
 
Autant commencer par le point à l’ordre du jour de la précédente newsletter : oui, le pilote automatique est toujours à l’arrêt et oui, un poste de rame est consacré à la barre. La météo est un peu plus facile depuis hier mais ne s’est pas suffisamment calmée pour assurer une intervention dans de bonnes conditions. Ils devraient avoir une accalmie demain et se préparent dès ce soir à l’opération. En attendant, il y a encore des vagues et le quart d’Honorine, Renaud et Nico ont même enregistré la plus belle vitesse instantanée au bout d’un surf particulièrement long : 10,8 nœuds en pointe !
 
Malgré les surfs, le pilote automatique pose tout de même bien des soucis. Rame Océan n’est pas le seul dans cette situation. Après deux jours en mer, le défi à l’Abordage (composé de 4 rameurs de plus de 60 ans) a déjà perdu son premier pilote. Nous leur souhaitons bonne réparation et plus de chance avec le prochain. Rame Océan n’est d’ailleurs plus du tout le seul bateau en mer. Si Shirley n’a pas encore démarré sa traversée, ce n’est pas le cas de l’ensemble des bateaux de la Talisker, une course au départ des Canaries et à destination d’Antigua, l’ile au nord de la Guadeloupe. Rame Océan ouvre la voie de l’Atlantique cette saison !
 
Avec les conditions qui commencent tout juste à mollir, notre équipage commence à souffler et à profiter chacun son tour du repos relatif d’être à la barre. Une petite pause bienvenue pour les corps, mais les esprits ne rêvent que d’une chose : recommencer à ramer 12 heures par jour et non 8 ! En attendant, l’équipage continue d’écluser le stock de devinettes que nous leur fournissons et même de nous faire part des leur. Pour demain, ils doivent deviner où auront lieu les épreuves de surf des jeux olympiques de Paris. Pour le reste, Paul est avide des nouvelles venant d’à terre, qu’il retransmet façon JT de 20 heures à ses camarades.
 
Ce matin aux aurores, l’équipage a eu droit à une parfaite synchronisation entre lever de soleil d’un coté et coucher de lune de l’autre. Super Simon était aux premières loges, lui qui reste à poste contre le torse de Paul. Le pauvre Super Simon a même eu droit à un coup de soleil sur l’oreille droite (nous non plus, nous ne comprenons pas), et Paul va donc essayer de confectionner un chapeau - dès que le pilote fonctionne à nouveau !
 
The weather is abating a bit and there will be a window tomorrow that should allow the team to repair their automatic pilot. The pilot seems to be quite a fickle piece of equipment : Team A l’abordage, which has left two days ago and comprises four men over 60, has already lost its pilot. Fortunately they seem to indicate that they two have taken a spare one onboard. The other noteworthy information is that despite the loss of the pilot, the team has reached at the end of a long surf session it’s best instant speed : 10,8 knots ! They enjoy the last surfs before a calmer period ahead and have had the joy of seeing a synchronous sunrise and moonset. It’s not everyday that you can see the horizon at 360° !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Capture 2311 2135
 

Un petit message pour l'équipage

N'hésite pas à poser tes questions et encourager nos aventuriers
Lionel a dit il y a 13 jours
Bravo! patrick t es vraiment le boss de la rame ocean. Je suis tres heureux pour toi et ton equipage évidement .ne rien lacher pour voir l autre rive quoi qu il arrive et faire confiance en sa capacite. Belle leçon de vie ,inspirante j espere qu on se verra pour écouter ton récit. Savoure ton exploit ,vraiment encore bravo
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
 
 

À propos

Association Rame Océan à Nanterre : préparez votre future traversée, réalisez un stage de navigation ou rejoignez notre équipage.
Association loi 1901 • © Rame Océan ou Agence Web Quomodo 2020