10/12/2019
 
 

Riders on the storm

cartographie d'avancement
Chers lecteurs,
 
Hier l'événement du jour fut, vous vous en doutez, l'anniversaire d'Honorine. Les garçons ont attendu la pause déjeuner pour le lui fêter... Toute la matinée elle les a regardés en pensant qu'ils l'avaient oubliée ! Pourtant hier tout le monde avait annoncé la date lors des contacts avec la terre ferme ! A midi ils lui ont chanté en chœur joyeux anniversaire ! Au menu comme convenu coca et saucisson... Bien sûr, Honorine n'a pas mangé de saucisson ! Il ne faut pas exagérer non plus!
 
Le deuxième événement de la journée, et il est lié, est que nos rameurs ont mangé du chocolat ! Après deux semaines de rame, et au milieu de l’océan, il est particulièrement délicieux.
 
Concernant les conditions de navigation, la nuit est toujours plus difficile, il y a des vagues dans tous les sens, et avec 30 à 35 nœuds de vent, c’est inconfortable. Les rameurs se font éjecter de leur coulisse sans arrêt, aussitôt réinstallés, aussitôt éjectés par la vague suivante. Les bleus et la fatigue en sont le résultat. Paul et Patrick font un concours : Paul compte les vagues qui le mouillent, Patrick lui les poissons volants qui le percutent ! Paul préférerait recevoir des poissons car il serait moins trempé.  
 
Malheureusement, la nuit dernière a été un peu trop difficile pour le 6e membre actif à bord : le pilote automatique (désolé, Super Simon est très important mais n’est pas encore en capacité de ramer, il préfère rester accroché à Paul et lui donner du courage). Le pilote donc, décidément l’élément le plus fragile du bateau, a encore abandonné dans l’effort ! Les réparations précédentes ont bien tenu et la cause de l’arrêt est pour l’instant inconnue. L’équipage a à priori de quoi réparer à nouveau en « pillant » les pièces du pilote mort en début de traversée ou en prenant le dernier pilote de secours, mais les conditions ne sont pas suffisamment bonnes pour l’instant et donc le dernier poste de rame sera dédié à la barre jusqu’à réparation.
 
Les vagues observées sont les plus grosses qu’ils n’aient vu depuis le début et lors de l’inspection du pilote, ils ont malheureusement laissé entrer une grosse quantité d’eau. Ce fut une nuit inconfortable dans l’humidité pour la cabine arrière mais somme toute, comme Renaud nous l’a dit par SMS : « on se sent vivant dans les embruns et sous le soleil tropical ; ça pourrait être pire, je pourrais être enfermé dans un bureau ». Au vu de l’actualité, nous venons de lui annoncer qu’il aurait probablement été coincé dans un métro… D’ailleurs, après une nuit un peu ralentie, l’équipage ne s’est pas trop arrêté à ces problèmes et a su manœuvrer les conditions encore solides pour non seulement rester sur la bonne trajectoire mais également signer une journée tout à fait correcte. Ils ont même réussi à sécher toutes les affaires depuis mais reste une certaine « odeur » dans la cabine. Enfin, ils sont maintenant 1000 miles nautiques plus près de l’arrivée, plus que 1 500 miles à parcourir !
 
Dernier point, et ce malgré les vagues et les embruns, nos rameurs nous disent qu'ils croisent des macros-déchets régulièrement. Au milieu de l’Atlantique, c’est un problème. Vous savez que la protection des océans est un des deux combats portés par l’équipage et ils peuvent vous dire qu’ils constatent que la pollution plastique n’est pas un mythe.
 
The first news is of course yesterday’s birthday. Honorine thought her mates had forgotten but they were waiting midday before bursting in a sing song. They had a special meal and even had their first chocolate in two weeks. It seems Atlantic ocean chocolate is the best chocolate on earth. They didn’t get to have too much fun though. The waves are higher than they have been since the start and the effort is taking a toll both on the bodies and, unfortunately, on the automatic pilot which has again given up. They will probably be able to repair but they will need better weather before they do so. For now, they have one less rower and are concentrating on keeping the boat pointed in the right direction. They are 1000 nautical miles closer to Guadeloupe, 1 500 to go.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Capture 2311 2135
 

Un petit message pour l'équipage

N'hésite pas à poser tes questions et encourager nos aventuriers
Lionel a dit il y a 13 jours
Bravo! patrick t es vraiment le boss de la rame ocean. Je suis tres heureux pour toi et ton equipage évidement .ne rien lacher pour voir l autre rive quoi qu il arrive et faire confiance en sa capacite. Belle leçon de vie ,inspirante j espere qu on se verra pour écouter ton récit. Savoure ton exploit ,vraiment encore bravo
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
 
 

À propos

Association Rame Océan à Nanterre : préparez votre future traversée, réalisez un stage de navigation ou rejoignez notre équipage.
Association loi 1901 • © Rame Océan ou Agence Web Quomodo 2020