24/11/2019
 
 

Get on your dancing shoes

Hono à bord
Chers lecteurs,
 
En ce deuxième jour de mer nos marins commencent à s’amariner. Les rameurs à l’oreille interne perturbée vont de mieux en mieux et commencent à pouvoir manger les bons repas lyophilisés sans en faire offrande. Les pauvres poissons qui les suivaient à la trace en sont pour leur grade. L’équipage retrouvant des couleurs, ils chantent maintenant à tue-tête sur le pont pour exprimer leur joie : avec,on citera, des chants militaires pour notre machine Todo et des chants Néerlandais pour notre grande voyageuse Hono. En espérant que le ton soit juste pour que le ciel ne leur tombe pas sur la tête !

La seconde journée de rame a été marquée par une aventure assez rocambolesque. Renaud a tenté un pari risqué : il a voulu faire sécher ses chaussures sur le pont. L’océan étant farceur, une vague a emporté une des deux chaussures. Branlebas de combat sur le pont ! Nos rameurs n’ont qu’une seule paire des chaussures chacun qui leur est nécessaire pour pouvoir ramer confortablement. Ils décident donc de déclencher une manœuvre d’urgence : un demi-tour à contre-courant et rame forcée avec le graal du moment toujours en vue. Après quelques minutes d’efforts acharnés, la chaussure tant désirée est à portée de main. Ils l’attrapent avec un aviron et la ramènent à bord. Quelle chance que leur bateau soit aussi maniable ! Cette manœuvre aurait été impossible avec le bateau en bois utilisé pour la traversée de 2016.
 
Les pieds de Renaud sont donc sauvés. Certains de nos rameurs doivent déjà soigner de belles ampoules après 48h de rame et de frottements et il serait dommage d’exposer plus Renaud. La mésaventure aura permis de répéter une dernière fois (nous l’espérons !) les manœuvres d’urgence.
 
La dernière anecdote de la journée est que le seau est malheureusement fendu. Les pauses « techniques » vont maintenant être plus acrobatiques. Il avait pourtant été essayé en avance. Il faut croire que les tests d’effort n’étaient pas suffisants ! (et que les seaux, ce n’est plus ce que c’était)
 
En termes d’avancée notre équipage rame à une vitesse située entre 2 et 3 nœuds. Malheureusement, Ils n’ont pas eu assez d’énergie solaire pour utiliser le pilote automatique ce deuxième jour. Ils ont donc dû barrer à tour de rôle ce qui impacte légèrement leur vitesse. En revanche les pauses à la barre sont salvatrices pour l’équipage qui peut reposer ses muscles endoloris. A l’heure de publication, le pilote automatique a pu redémarrer, le vent semble rentrer un peu plus (même si les prévisions en ce sens ne sont pas très optimistes) et nos marins repartent de plus belle.

 
Second day at sea. Our sailors are feeling better. They have all started to eat again. They are in such a good spirit that they are starting a singing contest on the deck. We hope they are singing in tune so that it will not impact the weather !  
 
Our crew had quite an adventure today. Renaud had the craziest idea : leaving his shoes on the deck to dry them. Within a fewer minutes, one shoe was swept to sea. This being his only pair of shoes, our rowers decided to start a rescue mission for this essential item. They managed to do a u turn and started to row strongly against the current. After a few minutes of effort, they could reach the sacred chalice and bring it back on the boat. Renaud can now get back on his feet again !
 
Last anecdote : Someone managed to break the « private bucket ». It is now going to be more accrobatic for our rowers to… you know…  
Our rowers are averaging a speed between 2 and 3 knots. They where slowed down today by the automatic pilote that didn’t have enough energy to work. They had to steer by hand the all day. The crew is happy about these steering breaks. Their sore muscles can rest a little. The automatic pilot is now back on and they can carry on for their third night at sea.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Capture 2311 2135
 
Un petit message pour l'équipage
N'hésite pas à poser tes questions et encourager nos aventuriers
Emeline a dit il y a moins d'une minute
Coucou tout le monde, coucou Honorine :) c'est Emeline, de l'escalade, ça fait une éternité ... Je suis fan de votre aventure, je lis à fonds vos actualités depuis ma tour grise de la Défense... Honorine je te souhaite un très bel anniversaire, j'espère te revoir à ton retour :) bisous à tous !
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
 
 
À propos
Association Rame Océan à Nanterre : préparez votre future traversée, réalisez un stage de navigation ou rejoignez notre équipage.
Association loi 1901 • © Rame Océan ou Agence Web Quomodo 2019